More views

La Bataille de Stalingrad - Histoire du Second Conflit Mondial 58

Entre le 23 août 1942 et le 2 février 1943, s'est déroulée une des batailles les plus importantes de la seconde guerre mondiale. Découvrez les tenants et aboutissants de ce moment décisif de notre histoire.

Choose the version you want

Print version

€9.73 -30%
Special Price €9.73 instead of Regular Price €13.90 -30% -30%
In stock
Product description

Stalingrad bataille légendaire

Stalingrad, Ville industrielle, symbole du stalinisme, Stalingrad est d’abord une victoire psychologique pour les Soviétiques en même temps qu’une lourde défaite pour le Reich. Défaite que la propagande nazie aura du mal à récupérer. Néanmoins, en infériorité numérique et mal ravitaillées par une Luftwaffe exsangue, les troupes allemandes ont vaillamment combattu ; il faudra l’Opération Uranus – la massive contre-attaque soviétique – pour venir à bout des troupes aguerries du Führer. Mais Stalingrad est aussi une rupture tactique ; une stratégie qui rappelle davantage les tranchées de 14-18 que le Blitzkrieg foudroyant des premières heures du conflit… Décembre 1941, les Japonais déferlent sur le Pacifique, imposant leur loi par le fer et par le feu. Le calvaire  des défenseurs  américains des Philippines va commencer. Humiliés aux Philippines, les Américains vont prendre leur revanche sur les Japonais en leur arrachant l’île de Guadalcanal, forgeant à jamais la légende des Marines… À 8 heures précises, le 20 mai 1941, 80 planeurs, avec à leur bord 750 hommes du Régiment d’assaut, commencent à atterrir sur leurs objectifs, l’aérodrome de Maleme et la zone allant de la Canée au golfe de Soudha. La cote 107, une colline dominant l’aérodrome, revêt une importance particulière. Maleme est située au nord-ouest de la Crète, dans une contrée rocailleuse et aride  parsemée d’oliviers. Bien que la piste n’ait que 600 mètres de long, sa possession est cruciale pour la réussite de l’opération « Merkur ». La France – comme la Grande-Bretagne – a compris rapidement le rôle capital qu’allaient jouer les blindés dans les affrontements grâce à un visionnaire, le général Estienne. Dès la fin 1917, un char révolutionnaire entre en service – après les imparfaits Schneider et Saint-Chamond –, le Renault FT 17. 4 000  exemplaires sortiront des chaînes de montage, 3 500 subsisteront dans les effectifs de réserve vingt ans plus tard… En parallèle au char léger Renault biplace, un char de rupture, le FCM 2C (produit à 10 exemplaires), monstre de 70 tonnes entre en service en 1919. Totalement obsolètes en 1940, les FCM 2C finiront sabordés par leurs équipages sans avoir livré le moindre combat… Retour sur l’histoire des blindés français. Bonne Lecture, Claude Toupin & Philippe Ilial

LES ACTUS "EN BREF" 
MATHILDE CARRÉ ALIAS « LA CHATTE » DE LA RÉSISTANCE À LA COLLABORATION (ET RETOUR)

DÉCEMBRE 1941 LES JAPONAIS FRAPPENT LES AMÉRICAINS AUX PHILIPPINES

LE MUR DE L’ATLANTIQUE

LES CHARS FRANÇAIS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE AUTOPSIE D’UNE DÉFAITE

JUIN 1942-FÉVRIER 1943 NOUVELLE GUINÉE, PREMIÈRE ÉTAPE DE LA RECONQUÊTE DU PACIFIQUE

JUILLET 1940 LE DRAME DE MERS EL-KÉBIR à travers les témoignages de deux officiers de marine français

CRÊTE, LE TOMBEAU DES DIABLES VERTS DE LA LUFTWAFFE

LA NAISSANCE DES COMMANDOS ANGLAIS

More Information
More Information
Country of Manufacture France
Reference number 13515-HI2 58
Editor Diverti Editions
Page number 160
Our clients also liked
Reviews
Write Your Own Review
Add your comment:La Bataille de Stalingrad - Histoire du Second Conflit Mondial 58

The personal data collected concerning you is processed by Diverti Editions for the following purposes: assigning a rating - with a comment - to a product. The data is kept for the duration of the product's existence in the website's catalogue. You have the right to access, rectify, transfer and delete your personal data. To exercise this right, please contact: Diverti Editions, 17, avenue du Cerisier Noir, 86530 Naintré ou contact@divertistore.fr. Personal data protection policy.

By clicking on “Create an account”, I accept the general terms and conditions of sale (GTC).